La définition de la vente à découvert

Le terme de vente à découvert peut être utilisé si les titres vendus, pour une raison ou une autre, ne sont pas encore sur le compte du vendeur. La vente à découvert est une opération plus ou moins contrôlée sur les marchés boursiers.

De la spéculation pure

Sur les marchés boursiers, il arrive que les courtiers et leurs clients négocient la vente d’actions qu’ils ne possèdent pas, à livrer à une date ultérieure. Le prix de vente est fixé dès que l’accord est signé. Les vendeurs ont jusqu’à la date de la vente pour rassembler les titres. En quelque sorte, les vendeurs comptent sur une baisse de la valeur de ces titres jusqu’à la période de la livraison, tandis que les acheteurs misent plutôt sur un accroissement des prix des actions. C’est le concept de vente à découvert. La vente à découvert est de la spéculation boursière à très haut niveau.

Une variante de vente à terme

Pour la vente à découvert, les actions ne sont pas acquises au moment de l’accord, mais à une date différée. C’est pourquoi la vente à découvert est aussi classée parmi les catégories de vente à terme. Techniquement, la vente à découvert concerne des produits que le vendeur doit encore acheter. Cependant sur les places boursières, l’expression ‘vente à découvert’ n’est pas recommandée pour les options et les produits dérivés, on parle plutôt de vente à terme, surtout si le contrat se termine par un paiement en espèces et non par la livraison de titres.

La vente nue

Même s’il ne possède pas les actions au moment de l’accord, les vendeurs possèdent plusieurs actions à sa disposition pour préparer la livraison des titres. Par exemple, il est lui est possible d’effectuer un emprunt de titres ou un emprunt financier. Il peut aussi avoir négocié la disponibilité de ces titres avec un courtier ou un autre vendeur. S’il n’a effectué aucune de ces démarches : sa vente à découvert peut être qualifiée de vente nue. On peut dire que l’acquisition des titres en question lui est encore improbable. Dans la majorité des états avec des places financières d’importance, la vente nue est interdite.

La vente en Locate

La vente à découvert en locate est un concept américain. Le vendeur peut se lancer dans une vente à découvert, mais il doit auparavant s’assurer de la disponibilité de ces titres à terme. La majorité des ventes en locate sont réalisées sur des titres qui abondent sur les marchés. Les courtiers les classent comme des actions ‘easy to borrow’ pour dire qu’ils peuvent être achetés ou empruntés facilement. Le vendeur a aussi le choix de faire couvrir le risque qu’il prend, par des banques ou des brokers, avant de réaliser sa vente à découvert en locate.

Le contexte de la vente

La vente à découvert peut être réalisée entre deux partenaires de manière tout à fait informelle. Ensuite, quand arrive la date de dénouement, ils officialisent la transaction auprès des marchés boursiers. Cependant, s’il faut absolument passer par le marché boursier, seuls les banques et les investisseurs financiers très puissants peuvent réaliser des ventes à découvert. L’ordre de vente va être passé à la chambre de compensation, comme pour les ordres classiques, mais les transactions ne sont validées qu’à la date de dénouement.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *